FOUR CORNERS > ALBUQUERQUE

Translate

  • 18 janvier 2016: Shiprock > Bloomfield
    Distance: 68 km (Depuis le début: 11 001 km)
    Pas grand chose à signaler si ce n’est que je me suis arrêté à midi sur le terrain d’une caserne, et qu’un des pompiers m’a gentiment proposé une visite des lieux!
  • 19 janvier 2016: repos
    Mon hôte m’emmène à Aztec visiter des ruines… pas aztèques du tout! Elles ont été ainsi nommées par les Anglais à leur arrivée, mais elles sont en réalité les vestiges d’une ville du peuple Puebloan, construite autour de l’an mil.
  • 20 janvier 2016: Bloomfield > Counselor
    78 km (11 079 km)
    Les routes sont en mauvais état dans la région… Alors que le jour commençait à décroître, je m’arrête sur le bas-côté, où des Navajos vendent des tacos. Non seulement ils me donnent à manger gratos, mais en plus ils me trouvent un endroit où dormir: un cabanon aménagé dédié aux voyageurs, sur le terrain d’une église!
  • 21 janvier 2016: Counselor > Cuba
    68 km (11 147 km)
    Ayant neigé pendant la nuit, la route est encore plus mauvaise que la veille. A force de projeter de la neige en roulant, mon vélo se couvre d’une multitude de stalactites!
    Je repasse le Continental Divide (ligne de partage des eaux, vers le Pacifique ou l’Atlantique), que j’avais quitté dans l’Idaho, à 2250 mètres d’altitude.
  • 22 janvier 2016: Cuba > Jemez Pueblo
    77 km (11 224 km)
    Je passe la journée à descendre, et j’arrive rapidement à San Ysidro, où je comptais passer la nuit. Je me mets en quête d’un logement. Il y a deux églises, mais une est fermée, et pour l’autre, le pasteur me dit simplement: « je ne te connais pas, je ne veux pas d’étrangers dans l’église »… Merci gros!
    Mais finalement ce fut un mal pour un (très) bien, puisque je suis accueilli à bras ouverts par un frère franciscain dans le vieux village traditionnel de Jemez (photos interdites!), lequel s’est montré plus qu’intéressé par mon voyage.
  • 23 janvier 2016: Jemez Pueblo > Albuquerque
    98 km (11 322 km)
    Comme ça lui arrive de temps à autres, Google Maps oublie que j’ai un véhicule à pédales pesant 55 kg, et me fait passer par un « raccourci »: 7 km de pistes ensablées au milieu des cactus… Je franchis le Rio Grande puis je le longe sur une super piste cyclable, qui me mène au sud de la ville. Je n’ai plus qu’à viser plein est pour rejoindre la maison de mes hôtes.

< Four Corners Monument – San Antonio

%d blogueurs aiment cette page :