OREGON > SAN FRANCISCO

Translate

    • 3 novembre 2015: Crescent City > Elk Prairie Campground
      Distance: 62 km (Depuis le début: 7635 km)
      Je me dirige vers la forêt de Jedediah Smith Redwoods, où ont été tournés « E.T. » et « Le retour du Jedi », mais manque de chance, la route était fermée pour travaux.
      Cette journée commence par une impressionnante montée de 10 km, suivie d’une jolie descente, dans la forêt, puis le long du Pacifique.
      Peu avant le camping, je passe à travers mon premier séquoia! Le trou a été formé suite à un feu, puis agrandi par l’Homme pour laisser la place aux voitures de passer.
      Depuis mes débuts sur la côte, j’ai rencontré plus de cyclotouristes que depuis le début du voyage! Pour la plupart, ils descendent la côte Pacifique jusqu’en Argentine. Leurs blogs sont à retrouver sur la page Avant moi.
    • 4 novembre 2015: Elk Prairie Campground > Eureka
      84 km (7719 km)
      Je sors légèrement de la highway 101 pour longer la côte et découvrir des dizaines de lions de mer entassés sur un même rocher. Quel boucan!! 
    • 5 novembre 2015: Repos
    • 6 novembre 2015: Eureka > Burlington Campground
      85 km (7804 km)
      J’essaye de ruser et de couper à travers une colline pour me raccourcir la journée. Mauvaise idée! J’ai eu au moins 3 km de côte à 15%…
      En fin de journée, j’arrive sur la mythique « Avenue of the Giants », dans la forêt de séquoias de Humboldt Redwoods.
    • 7 novembre 2015: Burlington Campground > Rock Creek Campground
      75 km (7879 km)
      On se sent vraiment petit au milieu de tous ces séquoias!!! Ils sont tellement hauts que le soleil a du mal a percer. Du coup, il fait assez frisquet.
  • 8 novembre 2015: Rock Creek Campground > Albion
    111 km (7990 km)
    Moi qui croyait que la pluie n’existait pas en Californie, c’est loupé! La journée a été une succession de grosses averses, comme en Oregon, mais aussi de montées et de descentes.
    Pour la première fois depuis que je suis sur la côte, la 101 s’enfonce dans les terres. Il faut donc prendre l’highway 1 pour suivre le Pacifique. 
  • 9 novembre 2015: Repos
    Jusqu’au dernier moment, je me dis que je vais pédaler, et puis une flemme internationale s’abat sur moi au moment de partir. Il faut dire que la pluie y était peut-être pour quelque choses. Je décide de profiter de la caravane d’un hôte Warmshowers pour me reposer, en compagnie de 4 autres cyclotouristes découragés par le temps.
  • 10 novembre 2015: Albion > Stillwater Cove Regional Park
    102 km (8092 km)
    Cette journée contraste avec celle d’hier: un ciel bleu à perte de vue, un petit vent frais de dos, vraiment les conditions parfaites pour faire du vélo!
    Le soir je rencontre un couple de Français, descendant la côte à vélo avec leur fille de 6 ans.
  • 11 novembre 2015: Stillwater Cove Regional Park > Camp Taylor
    108 km (8200 km)
    Je retrouve sur la route Valentin, le cycliste Allemand, avec qui je passe la journée. La route 1 quitte pendant 30 km la côte pour passer dans une région très aride. Nous arrivons complètement épuisés après une journée à grimper. 
  • 12 novembre 2015: Camp Taylor > San Francisco > Alameda
    71 km (8271 km)
    Nous nous quittons avec Valentin, et j’arrive en fin de matinée au joli port de Sausalito. Commence alors la traversée du mythique Golden Gate Bridge. Le passage réservé aux cyclistes étant fermé pour travaux d’un côté du pont, il faut utiliser l’autre côté, et se mêler aux piétons.
    Une fois à San Francisco, je décide de passer sur Lombard Street, fameuse pour ses lacets. Cette rue est à sens unique, en descente. Pour se rendre en haut, il faut grimper une pente totalement improbable. 8000 km dans les jambes ou pas il faut pousser son vélo!
    Je prends le métro pour me rendre de l’autre côté de la baie, à Alameda, où je suis logé.

< Oregon – San Francisco – Los Angeles – San Diego

%d blogueurs aiment cette page :