SAN FRANCISCO > LOS ANGELES

Translate

    • 21 novembre 2015: Alameda > San Francisco > San Jose
      Distance: 101 km (Depuis le début: 8372 km)
      Journée « Silicon Valley »! La région entre San Francisco et San Jose regroupe les sièges des entreprises de technologie de pointe les plus célèbres au monde, par exemple celui d’Apple à Cupertino.
      Je suis « El Camino Real », chemin historique reliant les différentes « missions » catholiques espagnoles, avant que la Californie ne fasse partie des Etats-Unis. Je visite le campus de Stanford University qui bon, voilà, est plutôt pas mal quoi.
    • 22 novembre 2015: San Jose > Monterey
      120 km (8492 km)
      J’emprunte une route de montagne pour rejoindre la baie de Monterey. 
    • 23 novembre 2015
      Le front de mer qui mène au célèbre aquarium de Monterey est magnifique, entre pontons et animaux faisant la sieste. L’aquarium en lui même est bien mais ne vaut pas les 40$ du ticket d’entrée… Il s’agit plus d’une attraction touristique, celui de l’Académie des Sciences de San Francisco est largement suffisant!
    • 24 novembre 2015: Monterey > Plaskett
      107 km (8599 km)
      J’avais oublié ce que c’était de pédaler sous la pluie, en montée, et avec du vent de face. Ben voilà, je m’en rappelle maintenant… Heureusement, en arrivant dans la région de Big Sur, le mauvais temps se lève. Le spectacle n’en est que plus beau.
    • 25 novembre 2015: Plaskett > Los Osos
      107 km (8706 km)
      Joli contraste avec la matinée de la veille: cette fois le vent est dans le dos, et on se sent puissant!! Après San Simeon, une plage est occupée par une tribu d’éléphants de mer. Massifs ces bestiaux.
    • 26 novembre 2015: Thanksgiving!!!
      J’ai eu la chance d’avoir été accueilli par une famille Américaine pour vivre un vrai Thanksgiving. Cette fête laïque a lieu le dernier jeudi de novembre, pour commémorer l’aide apportée par la tribu des Wampanoags aux Pères pèlerins (Pilgrim Fathers), alors que ces derniers mourraient du scorbut, à leur arrivée dans la région de Plymouth, MA, en 1620.
      Après une petite balade pour se mettre en appétit, tout le monde met la main à la patte pour préparer le festin. Dinde, sauce cranberry, purée de pommes de terre, tartes aux noix de pécan ou à la citrouille (pumpkin pie) sont, entre autres, les classiques immanquables de la fête, mais chaque famille y ajoute sa touche personnelle.
  • 27 novembre 2015: Los Osos > Lompoc
    102 km (8808 km)
    Je me réveille sans avoir faim… Non mais oh, quelle honte! Il faut dire que le dîner de la veille fut sans précédent.
    Je traverse une région aride mais pourtant bombardée d’eau pour que le consommateur Américain ait des fraises toute l’année. J’arrive à Pismo Beach, où l’on trouve, outre des surfeurs, un sous bois où des millions de papillons monarques ont l’habitude de séjourner lors de leur périple migratoire.
  • 28 novembre 2015: Lompoc > Santa Barbara
    89 km (8897 km)
    Pas le choix, journée 100% autoroute… Heureusement que la célèbre Santa Barbara est au bout du chemin, et notamment son université, UCSB.
  • 29 novembre 2015: Santa Barbara > Oxnard
    74 km (8971 km)
    Cette fois, une piste cyclable est tracée quasiment tout le long de la route! Encore plus agréable? Se faire héberger à la dernière minute par un mec rencontré à Oxnard alors que le soleil commençait à se coucher!
  • 30 novembre 2015: Oxnard > Los Angeles
    98 km (9069 km)
    Pour rejoindre la route principale, il faut contourner une immense base navale. De retour sur highway 1, j’arrive à la mi-journée à Malibu, qui est en fait une vaste portion de côte, sur laquelle les maisons sont plus belles les unes que les autres. J’arrive à Santa Monica et je bifurque pour 10 km de plus à l’intérieur des terres, à Los Angeles. Un trajet infiniment long tant il y a de trafic. 

< Oregon – San Francisco – Los Angeles – San Diego

%d blogueurs aiment cette page :