THE KEYS & MIAMI

Translate

  • 26 mars 2016: Fort Myers Beach > Key West (en ferry, pas à la nage)
    J’embarque à 7h30 dans le Key West Express pour un départ à 8h30. Nous parcourons les 210 km (l’équivalent d’un Nice-Bastia) à grande vitesse et nous arrivons à Key West à midi.
    Les Keys sont un archipel d’un millier d’îles, et Key West est la dernière île à être reliée à la route (il y a une île plus à l’ouest, Dry Tortugas, accessible uniquement par bateau). Key West est le point le plus au sud de la partie continentale des USA (Hawaï est légèrement plus au sud).
    Énormément de touristes s’y pressent, d’autant plus à cette période de l’année, pour le Springbreak. La chaleur et l’humidité sont maximales! L’ambiance est spéciale, très détendue, à croire que les gens viennent ici pour se lâcher et oublier leur quotidien.
  • 27 mars 2016: Key West > Marathon
    Distance: 88 km (Depuis le début: 14 037 km)
    Les Keys sont reliées par une multitude de ponts, forcément peu compatibles avec la sécurité des cyclistes… Le dernier pont avant Marathon fait même 7 miles (11 km)!  Mais heureusement, j’ai eu le plaisir de découvrir de belles pistes cyclables: il y a de l’argent en Floride!!!
  • 28 mars 2016: Marathon > Key Largo
    87 km (14 124 km)
    Je continue à suivre la piste cyclable autant que possible (elle s’interrompt souvent au moment de passer sur une autre île). Je parviens enfin à prendre en photo un iguane: toute la journée d’hier, ils s’enfuyaient en me voyant arriver!
  • 29 mars 2016: Key Largo > Miami
    78 km (14 202 km)
    La route survolant les mangroves pour sortir des Keys est trèèès encombrée… En fin de journée, c’est la mousson!
  • du 30 mars au 3 avril 2016: visite de Miami
    Il est difficile de se rendre compte de la taille de Miami et de son agglomération. Enorme centre économique et touristique, il n’est vraiment pas facile de s’y déplacer.
    Brickell, quartier de la finance où les buildings rivalisent de hauteur, se trouve juste au bord de l’eau. Impossible d’y manquer les yachts de luxe! A l’opposé, le quartier de Wynwood, anciennement des entrepôts abandonnés, est le coin des artistes: les meilleurs tagueurs du monde entier s’y donnent rendez-vous.
    Miami Beach est mondialement connue, et manifestement pas que de moi: il ne faut pas être allergique à la promiscuité des plages…
    Une très grande partie de la population est hispanophone, si bien que le Classico Barça-Real était retransmis dans un parc sur écran géant!

< New Orleans – Miami

%d blogueurs aiment cette page :